Rechercher

Ascension-Pentecôte, déménagements autorisés?

Mis à jour : mai 17

Pour faciliter les déménagements qui n’ont pas pu se faire durant le confinement, le gouvernement autorise les camions à circuler durant ces 2 jours.

Pour ceux qui le peuvent, le mieux est de reporter votre déménagement en ce moment. Après le 11 mai, le confinement devant prendre fin, les restrictions seront moins fortes. Mais, à l’instar de l’économie en général, la reprise des déménagements se fera de manière progressive. Pour permettre ceux qui n’ont pas pu se faire durant le confinement, le gouvernement a décidé de donner un petit coup de pouce aux particuliers notamment ceux qui doivent changer rapidement de domicile.


Ainsi, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes effectuant des déménagements sont autorisés à circuler le jeudi de l’Ascension - qui aura lieu le 21 mai - et le jour de la Pentecôte, le dimanche 31 mai. Exceptionnellement, ces camions, qui d’ordinaire sont interdits à la circulation une partie des week-ends et des jours fériés, pourront rouler du mercredi 20 mai à 16 heures jusqu’au jeudi 21 mai minuit pour l’Ascension, et du dimanche 31 mai à 22 heures au lundi 1er juin à minuit pour la Pentecôte. «Le retour à vide de ces véhicules est autorisé durant (ces) périodes de levée d’interdiction»



Et à part ces 2 jours?


En dehors de ces deux jours, les déménagements seront-ils autorisés après le 11 mai? À partir de cette date, ils seront possibles mais seulement dans un rayon de moins de 100 kilomètres et uniquement pour un motif «impérieux, familial ou professionnel», comme l’a annoncé en début de semaine dernière Édouard Philippe. Aucune attestation de déplacement dérogatoire mais vous devrez sans doute en cas de contrôle, expliquer la raison de votre déplacement. Comme les rassemblements sont désormais limités à 10 personnes, vous pourrez désormais vous faire aider par des membres de votre famille ou des amis.


Pour les distances supérieures à 100 kilomètres, seuls «les déplacements qui ne peuvent pas être reportés» seront autorisés, rappelle le ministère de l’Intérieur. Comme depuis le début du confinement. Dans ce cas, vous devez vous munir d’une attestation sur l’honneur, indiquant que vous vous déplacez pour le motif d’un déménagement non reportable, dont vous précisez la date et les deux adresses de départ et de destination, comme l’explique le gouvernement sur son site Internet (rubrique logement).

Pour ne pas risquer d’être verbalisés, pensez bien, avant de déménager, à «prévenir la police ou la gendarmerie et à vous renseigner auprès d’eux pour savoir s’il existe des restrictions locales spécifiques», conseille le gouvernement. C’est ce qu’un couple habitant en Avignon et souhaitant aider sa fille étudiante à déménager à Digne-les-Bains a fait fin mars. Bien leur en a pris car la gendarmerie leur a expliqué qu’un tel déménagement ne pouvait être effectué du fait du confinement et «nous a fait valoir qu’elle ne pouvait nous garantir une absence de verbalisation à l’aller comme au retour», explique le père de l’étudiante.



Le commissariat de Digne leur a même formellement interdit ce déplacement affirmant qu’il n’était pas «prévu par les textes». Pourtant, à l’époque, l’attestation autorisait les sorties pour «motif familial impérieux». Le même qui est mentionné aujourd’hui par le premier ministre. Ne souhaitant pas prendre de risque, le couple a finalement décidé de renoncer au déménagement, pour l’instant.

Envoyer

0 vue

Retrouver GC Partners sur le site de maisons et appartements
Retrouver GC Partners sur le site du boncoin

© 2018-2020 - GC PARTNERS - Tous droits réservés

Ce site vous plait ? Site réalisé par Misterplusdesign

  • Rejoignez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur Instagram