Rechercher

Comment le Covid pourrait redessiner les contours du marché immobilier ?

L’absence presque totale de transactions rend compliquée les sondages sur l’évolution des prix et les agents immobiliers que nous sommes notons déjà quelques tendances sur la Presqu'ile.


Des transactions en nette baisse

Après deux années record, notré équipe et moi-même comme de nombreux professionnels de l'immobilier pensont que 2020 marquera une nette chute du nombre de transactions.

Avec l'outil d'évaluation immobilière de GCPARTNERS , le printemps est l’une des saisons lqui est en général les plus actives, soit 15 % des ventes annuelles se déroulent généralement entre mi-mars et fin avril.

Sachant que l’an dernier , plus d'un million de transactions avaient été enregistrées en 2019, nous évaluons à 130 000 le nombre de ventes non réalisées avec le confinement!


Après le 11 mai, même si un effet de rattrapage pouvait se faire ressentir, tout ce retard ne sera pas absorbé. La finalisation des dossiers en cours prendra plusieurs semaines et l’été risque d’être plus calme que d’habitude, à en croire les prévisions des notaires .


Restera ensuite à voir si les déménagements sont possibles et quelle est l’étendue de la crise économique qui suivra la crise sanitaire. Dans tous les cas de figure, même les observateurs les plus optimistes n’attendent pas un redémarrage sensible du nombre de ventes avant la fin de l’année ou le début 2021.




Un retour en grâce de la maison de campagne


Depuis des années, le secteur rural n'est pas très actif. Avec l’épidémie, les choses sont en train de changer et il s'avère que nous commençons à avoir , depuis un bon mois, davantage de demandes pour les propriétés se trouvant dans l'arrière pays baulois , entre 30 à 50 kms de la presqu'le.


Ce sont des demandes qui tiennent la route . Le succès du télétravail à grande échelle et la distanciation sociale aidant , cela a fini de changer la donne.

Désormais, la relance des campagnes passe par la volonté des nouveaux arrivants d’importer tout ou partie de leur activité à la campagne. Par ailleurs,des clients qui nous consultent, pensent que les prix de ce type de biens vont croitre assez rapidement.

Chez notre confrère "Barnes propriétés et châteaux", Bertrand Couturié note le même afflux de nouveaux profils. «Il y a beaucoup de télétravailleurs mais aussi des seniors effrayés par cette épidémie, explique-t-il. J’ai même un quadra qui veut profiter de l’espace pour s’installer avec ses parents.»




Une baisse des prix attendue par les acheteurs

Nous n'avons que très peu de recul, voire pas du tout quand à l'évolution des prix de l'immobilier pour le reste de l'année.

Dans notre précédent post de notre blog " Le marché immobilier "va s'assagir", nous évoquions un ralentissement de la hausse des prix en France.

Les derniers sondages des professionnels de l'immobilier que nous sommes chez GCPartrners Immobilier La Baule prouvent que les acheteurs s'attendent à un recul des prix.. Selon une étude, "55 % des futurs acquéreurs tablent désormais sur une baisse des prix contre 9 % en février".

Ils n’attendent pas pour autant un bouleversement diont 55 % estiment que la baisse sera progressive et parmi eux 56 % la situent à moins de 10 %. Peu à peu, les acheteurs devraient cependant reprendre la main. D’après le dernier baromètre de la négociation immobilière JDN-Logic-immo, 39 % pensent négocier systématiquement (contre 36 % en février) et seulement 2 % n’y songent pas du tout.



25 vues

Retrouver GC Partners sur le site de maisons et appartements
Retrouver GC Partners sur le site du boncoin

© 2018-2020 - GC PARTNERS - Tous droits réservés

Ce site vous plait ? Site réalisé par Misterplusdesign

  • Rejoignez-nous sur Facebook
  • Suivez-nous sur Twitter
  • Suivez-nous sur Instagram